Derniers Articles Apple Canon Casio Fujifilm HTC LG Nikon Nokia Olympus Panasonic Pentax Ricoh Rollei Samsung Sony  
Lets Go Digital
 
     
Powered by True
Counted by OneStat.com
Print Digital Camera Review Print Digital Camera Review Digital Camera Specifications


Fujifilm FinePix S9500 | Digital Camera Review | Reglages
Les appareils numériques comportent en général de nombreux réglages et nous ne nous en plaignons pas. Dans cette spécialité, le S9500 est loin d'être en retard, mais toujours est-il que certains essentiels manquent à l'appel ou que d'autres sont bien cachés dans les menus et pour lesquels il est requit d'étudier de près le manuel d'utilisation. Le premier réglage à faire est la qualité d'image et si vous avez le choix entre de multiples résolutions entre 0,3 et 9 mégapixels, le niveau de compression JPEG ne peut être calé que sur la plus haute qualité.
Fujifilm FinePix S9500 | Digital Camera Fujifilm FinePix S9500 | Digital Camera
Fujifilm FinePix S9500 - RAW et JPEG
La seconde fonctionnalité qui nécessite, selon nous, une amélioration, est l manière de travailler en format RAW. Pour ce faire, il faut se plonger dans le menu, trouver le mode SET pour enfin pouvoir enregistrer les photos en RAW. Pourquoi ne pas avoir mis le format RAW accessible via le si pratique bouton F ? Le format RAW restitue tellement plus d'informations que le JPEG qu'il sera, très certainement, utilisé par les acquéreurs du FinePix S9500, mais son utilisation est pour le moins ardue. En JPEG, le taux de compression est assez élevé, même en qualité maximale. La compression JPEG permet certes d'obtenir des fichiers plus petits, plus faciles à travailler et qui tiennent donc moins de place pour le stockage, mais la perte d'informations est importante. Une photo RAW sera toujours meilleure que son homologue en JPEG.

Fuji FinePix S9500 - Sensibilité ISO
La sensibilité du capteur s'étend de 80 ISO à 1600 ISO, ce qui est remarquable pour un appareil de ce segment : la majeure partie de ses concurrents s'arrêtent à 400 ISO avec des résultats déjà très moyens au niveau du bruit. Mais grâce à sa technologie Real Photo qui allie capteur Super CCD HR V et processeur Real Photo, Fuji a l'air d'avoir surmonté ces difficultés. La forte compression JPEG du S9500 vient gâcher la fête car elle est fortement visible, or, en RAW, le S9500 est capable de prendre des photos vraiment excellentes en haute résolution et haute sensibilité. Le convertisseur RAW livré avec l'appareil est assez limité et ne permet que de convertir la photo RAW vers un autre format, bref, de la développer, mais pas de lui appliquer les habituelles corrections. Mais les photos RAW converties sont déjà bien meilleures que les photos prises directement en JPEG. C'est une étape supplémentaire, certes, mais elle en vaut la peine.

FinePix S9500 - AdobeRGB
Les fans de la retouche d'image aux petits oignons regretteront un peu l'absence de l'espace Adobe RGB, de plus en plus proposé par les appareils experts. Mais cet espace est uniquement un plus pour l'impression et la chaîne graphique, et le débat sur son utilité reste ouvert. Par contre, les corrections avec les logiciels Adobe seraient plus précises en Adobe RGB. Mais il est possible de transférer les images en espace Adobe RVB via le convertisseur RAW.
Fuji S9500 - Balance des blancs
FujiFilm nous démontre son savoir faire dans la maîtrise de la couleur. Certes, il faut aller la pêcher dans le menu, mais les préréglages sont tous excellents, même si la lumière incandescente est un peu chaude à notre goût. Paramétrer la balance des blancs manuelle est un jeu d'enfant. En plus, l'appareil peut mémoriser d'autres balances de blancs antérieures et vous les remettez en activité avec le bouton OK. Presser le déclencheur initialise une nouvelle balance des blancs, aussi tôt utilisée par l'appareil.

Fujifilm FinePix S9500 - Rendu des couleurs et accentuation
Les réglages standard de la saturation et de l'accentuation (de la netteté) sont excellents. Vous pouvez aussi augmenter la saturation des images ou les prendre en noir et blanc. Le contraste comme l'exposition sont tous deux très bons également. Pour le mode d'exposition, vous avez le choix entre multi segment, spot ou centrale pondérée. Dans la majeure partie des situations, le mode multi segment délivre les meilleurs résultats, même en cas de contre-jour. Ce système est d'ailleurs passé de 64 segments à 256 sur le S9500. En plus de la mesure Spot, vous avez un autre outil utile pour influer sur l'exposition, il s'agit du bouton AE Lock, qui mémorise l'exposition. De nombreux modes programmes sont présents sur le S9500 mais nous leur préférons toujours les réglages manuels ou le programme priorité ouverture, programme qui permet le meilleur contrôle de la profondeur de champs, même si celle-ci est toujours difficile à évaluer avec la petite taille des capteurs numériques.

FinePix S9500 - Ouverture
Diaphragmer l'objectif en fermant un peu l'ouverture permet de corriger de petites déviations de l'objectif comme l'aberration chromatique et ses fameuses franges colorées. Le S9500 comme presque tous les numériques grand angulaires souffre un peu, en position grand angle, de cette aberration chromatique. Toujours en grand angle, fermer un peu le diaphragme va efficacement diminuer les franges colorées, mais l'aberration chromatique perdure encore un peu à cause de l'angle exagéré des rayons lumineux qui viennent frapper, inclinés, la surface du capteur.
Fujifilm FinePix S9500 Fujifilm FinePix S9500
   
CanonCasioFujifilmNikonOlympusHTCSamsungSonyPanasonicNokia
  Android Apps Appareils photo Camescopes Logiciel Smartphones Tablettes Telephones mobiles   CES CeBIT Gadgets IFA Photokina PMA