Derniers Articles Apple Canon Casio Fujifilm HTC LG Nikon Nokia Olympus Panasonic Pentax Ricoh Rollei Samsung Sony  
Lets Go Digital
 
     
Powered by True
Counted by OneStat.com
Print Digital Camera Review Print Digital Camera Review Digital Camera Specifications


Pentax K100D | Digital Camera Review | Commandes
Le principal inconvénient du *ist DS2 était son extrême lenteur pour un reflex et, fort heureusement, le K100D vient gommer ce vilain défaut. S'il n'est pas non plus un foudre de guerre, il s'avère très plaisant à l'utilisation, sa réactivité est maintenant très correcte. Globalement, l'utilisation du K100D est extrêmement simple et son apprentissage ne nécessite pas de recours fréquent au mode d'emploi. Seul le bouton Function est un peu complexe et méritera quelques explications mais une fois maîtrisé, il est aussi très pratique.
Pentax K100D | Digital Camera Pentax K100D | Digital Camera
Pentax K100D - Mise en route
Le K100D est prêt à photographier presque immédiatement après la mise en route. L'activation de l'appareil prend moins d'une seconde. Par contre, la conception de l'interrupteur de mise sous tension est piégeuse et il faut veiller à ce que l'appareil ne s'allume pas tout seul quand, par exemple, on met l'appareil dans un sac. Cela dit, l'appareil est muni d'une fonction d'extinction automatique qui éteindra l'appareil s'il n'est pas utilisé mais la perte d'énergie pour rien est toujours dommage. A la mise en route, les informations sur le programme actif apparaissent à l'écran. Appuyer sur INFO lors de la prise de vue affiche également les paramètres, ce qui est fort pratique pour vérifier les paramètres en un clin d'oeil.

Pentax K100D - Effectuer les réglages
A part le bouton de mémorisation de l'exposition, chaque bouton du boitier ne sert qu'à une seule chose, ce qui améliore grandement la simplicité d'utilisation. Ce sont les débutants qui apprécieront le plus cette disposition et pour eux, ne pas avoir à) chercher parmi les différents boutons sera un plus indéniable qui rendra l'utilisation de l'appareil encore plus plaisante. Le bouton Func, une fois maîtrisé, deviendra vite indispensable. En effet, ce bouton permet d'arriver très rapidement sur des réglages de paramètres fréquemment modifiés comme la balance des blancs ou la vitesse d'obturation. Par contre, pour les fanatiques des réglages manuels, le fait que ce mode nécessite de maintenir appuyé deux boutons en même temps s'avère forcément moins pratique. Là, une deuxième roue codeuse serait la bienvenue mais cet apport se traduirait forcément par un tarif un peu plus élevé et cet appareil n'est pas voué à être utilisé si souvent que cela en mode manuel.

Pentax K100D - Autofocus 11 collimateur rapide
Les ingénieurs Pentax ayant revu les algorithmes qui gèrent l'autofocus et l'ensemble de l'appareil se traduit par une mise au point bien plus rapide que sur la précédente génération d'appareils Pentax et par une vitesse d'écriture sur carte mémoire largement améliorée. Dans le viseur, les collimateurs Af sont invisibles et seul celui qui fait la mise au point s'illumine. Cela procure quelques confusions de temps à autre quand on tâtonne pour savoir quel collimateur va faire la mise au point. La couverture par 'Af est assez large et 9 collimateurs sont en croix. Aux deux extrémités, on trouve deux collimateurs supplémentaires en ligne simple. Si ces capteurs sont moins sensibles que les collimateurs en croix, ils restent très pratiques sur les bords de l'image. L'autofocus est précis et rapide, il ne peut souffrir d'aucune critique.

Pentax K100D SLR - Histogramme
Regarder les photos prises sur un grand écran de 2,5" est vraiment un confort appréciable. La qualité de celui du K100D est bonne sans figurer parmi les meilleurs du moment pour autant. On peut naturellement vérifier la netteté des photos en zoomant dans la photo prise. Par contre, il est très difficile de juger de l'acuité des couleurs sur cet écran LCD car son rendu diffère grandement de ce que la photo contient réellement.
Même si un moniteur d'ordinateur peut aussi dévier de la vérité, un tel écran sera bien plus fiable que celui du K100D. Pentax devrait se concentrer sur ce problème pour la future génération. Le K100D peut afficher l'histogramme de l'exposition pour en mesurer la précision. Si l'histogramme du K100D n'affiche que la luminance et non les couches de couleurs RVB, cela est fort suffisant pour le public visé par l'appareil. En mode visualisation, si vous appuyez sur INFO, l'écran affiche pas moins de 25 informations sur votre photo comme par exemple le collimateur qui a effectué la mise au point. Naturellement, alors, la photo est affichée en petite vignette pour laisser la place aux informations.

Pentax K100D - Testeur de profondeur de champs
Le Pentax K100D propose un testeur de profondeur de champs classique : l''objectif se ferme à l'ouverture voulue et l'image finale est visible dans le viseur, moins claire que si l'objectif ne diaphragme pas mais cela permet de visualiser exactement l'étendue de la profondeur de champs. Le K100D offre une autre possibilité pour tester la profondeur de champs : l'appareil va prendre une photo à l'ouverture voulue et la stocker dans un buffer. A partir de là, vous pouvez visualiser la photo pour contrôler la profondeur de champs. Hélas, il n'est pas possible de zoomer dans la photo ce qui aurait été fort pratique plutôt que de devoir se contenter d'un affichage total de la photo sur l'écran 2,5". Une fois améliorée, cette fonction, un peu gadget pour l'heure, devrait s'avérer très utile.

Pentax K100D SLR - Stabilisation
La cause la plus fréquente d'une photo ratée est la photo floue. Ce flou est habituellement causé par un mouvement de l'appareil ou une vitesse d'obturation trop lente. Il y a déjà quelques années, des objectifs stabilisés ont fait leur apparition. S'ils permettent de lutter contre le flou de bouger et de bénéficier de vitesses d'obturations plus lentes, ces objectifs sont très coûteux. La technologie numérique permet de nouveaux types de stabilisation optique, comme ici, par translation du capteur : c'est le capteur qui bouge afin de compenser les mouvements de l'appareil. Cette technologie fut mise au point d'abord par Konica puis reprise par Pentax qui estime que le gain est de l'ordre de 2EV à 3.5EV en fonction de la focale utilisée et de la proximité du sujet. D'ailleurs, l'objectif envoie les informations sur la focale au système qui va pondérer la compensation par le mouvement du capteur. Si vous utilisez un vieil objectif Pentax, vous pouvez toujours préciser ces informations dans le menu. Ce système de stabilisation est efficace et s'avère très pratique à l'utilisation mais il ne faut pas reposer entièrement dessus pour faire des photos nettes. Il sera surtout pratique pour ceux qui font souvent des photos en intérieur et souhaitent aussi se passer de flash, ou encore pour ceux qui photographient beaucoup au téléobjectif. (Dans ce cas, la meilleure solution demeure le recours à un bon trépied, certes, moins pratique).
Pentax K100D Pentax K100D
   
CanonCasioFujifilmNikonOlympusHTCSamsungSonyPanasonicNokia
  Android Apps Appareils photo Camescopes Logiciel Smartphones Tablettes Telephones mobiles   CES CeBIT Gadgets IFA Photokina PMA